Flux RSS

Comment bien rater ses vacances, Anne Percin

Publié le

Résumé :

Maxime a 17 ans, l’âge où l’on n’a plus très envie de partir en vacances avec ses parents, alors si en plus il a le soutien inespéré de sa petite sœur qui n’a aucune envie elle non plus d’aller crapahuter chez les Corses, ce sera vacances tranquilles chez Mamie,pendant que la soeurette fera une colo poney en Bretagne. Glandage assuré tous les jours devant l’ordi, suffit d’aider un peu mamie dans sa confection de cerises à l’eau de vie en grimpant à l’arbre. Mais ce plan idyllique n’avait pas prévu que mamie ferait une crise cardiaque et changerait l’été de Maxime …

Mon avis :

 Pendant mes vacances, j’ai eu l’occasion de m’acheter ce livre sans en attendre beaucoup mais le résumé me plaisait et je me suis dit que ça serait une lecture facile et agréable. Et elle fut agréable et excellente ! On y rencontre Maxime, un adolescent agé de 17 ans qui préfère partir en vacance chez sa grand mère pour éviter la randonnée pedestre familiale prévu. Il pensait ne rien faire et profiter de cette liberté pour faire de l’ordinateur or ses vacances ne se dérouleront pas exactement de cette façon ! Tolut au long du roman, il y a de l’humour et c’est très agréable. Les jeux de mots ou les reflexions de Maxime sont vraiment très drôle, sans parler de ses expériences culinaires.
C’est un livre jeunesse mais très amusant. Il est amusant mais on arrive quand même à éprouver des émotions. j’ai été touché par la grand-mère de Maxime qui subit une attaque au début du roman. C’est ce que j’appelle une Super-Mamie ! La morale de l’histoire est qu’on réalise qu’à la place de Maxime, on aurait peut être pas fait mieux et finalement, on se rend compte qu’en tant qu’adolescent, on est pas vraiment prêt à être « jeter » dans la vie adulte. Anne Percin signe ici, un roman plein de finesse et nous fait passer un très bon moment.
Et un petit plus, je trouve la couverture de ce roman magnifique !  Je vous mets un extrait de la correspondance imaginaire de Maxime :

« Chers parents,
Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J’espère que vous êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon, depuis la Corse. Sinon, moi ça va, j’ai mangé Hector [le chat de sa mamie] mais pas tout d’un coup, j’en ai congelé un bout pour le mois prochain. Heureusement que j’ai l’eau-de-vie de Mamie, ça m’aide pour tenir. Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m’envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier. Bon, ben je vous laisse, c’est l’heure de ma piqure d’héroïne.
Gros bisous, votre fils-aimé,
Maxime ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s