Flux RSS

La couleur des sentiments, Kathryn Stockett

Publié le

Résumé :

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui ‘la élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Mon avis :

Vraiment surprenant ! C’est une des rares fois où je lis un roman se déroulant dans les années 60 et là vraiment BRAVO. L’auteur nous décrit la situation de cette  » époque « , en y détaillant les relations bonnes-enfants où bonnes-employeurs. On découvre aussi les lois imposées à une partie de la population et pour bien nous situer, l’auteure glisse dans son roman des faits comme l’assassinat de Kennedy ou la marche de Martin Luther King. Aibileen et Minny deux amies, se rendent chaque jour chez leurs employeurs pour faire le ménage et s’occuper des enfants. On se rend compte que ces domestiques jouaient un grand rôle dans l’éducation des enfants et parfois certains les appelaient maman car c’étaient elles qui les élevaient. Miss Skeeter, un personnage unique, un peu garçon manqué et très ambitieuse veut écrire un roman. Elle a tout sauf le sujet. Jusqu’à ce qu’elle décide d’écrire les témoignages de ces domestiques qu’elle cotoie chaque jour. Elle veut changer les choses car elle vit mal cet   » esclavage « . Minnie et Aibeleen, vont l’aider pour changer les choses comme elles le souhaitent mais elles, savent qu’elles y risquent leurs vies. On y fait des rencontres étonnantes comme le personnage de Miss Celia, une  » barbie  » sur pattes ou encore de Mae Moby, élevée par Aibeleen et très touchante mais mon personnage favori fut celui de Minnie qui à la moindre occasion, n’hésite pas à remettre en place sa patronne en perdant son travail à chaque fois. Elle apporte son humour à cette histoire. C’est un livre qui m’a surpris car je ne voulais pas le lire, mais une fois dedans on s’attache à notre petit trio Minny-Aibeleen-Miss Skeeter qui va nous faire découvrir la société sous trois angles différents avec une pointe d’humour, de crainte ou d’ambition. Un roman avec un sujet simple mais important et extremement reussi ! Un coup de coeur !

Publicités

Une réponse "

  1. Antonine m’a donner très envie de le lire =D
    Ca ne saurrait tarder (j’espère ^^)

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s