Flux RSS

Le joueur d’échec, Stefan Zweig

Publié le

Résumé :

Qui est cet inconnu capable d’en remontrer au grand Czentovic, le champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu’antipathique ? Peut-on croire, comme il l’affirme, qu’il n’a pas joué depuis plus de vingt ans ? Voilà un mystère que les passagers oisifs de ce paquebot de luxe aimeraient bien percer. Le narrateur y parviendra. Les circonstances dans lesquelles l’inconnu a acquis cette science sont terribles. Elles nous reportent aux expérimentations nazies sur les effets de l’isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges.

Mon avis :

Tout le monde a déjà entendu parler de ce roman. J’ai donc voulu le lire afin de me forger mon propre livre qui paraissait si spécial bien qu’il soit très court. Lorsque j’ai su que l’on parlait de la guerre, je me suis plongée dedans. C’est pratiquement une nouvelle et je l’ai lu très rapidement en plus, dommage car j’aurais volontiers fait durer le plaisir plus longtemps. On est très vite embarqué dans la narration de l’histoire : autant par le coté antipathique du champion que par le mystérieux personnage qui va le défié. Ce que j’ai pu ressentir lors de cette lecture lecture est assez bizarre mais je me suis vraiment imaginé à la place des personnages. Quand on lit ce livre, on est torturé psychologiquement. Je me suis même imaginé en train de jouer aux échecs avec les personnages ou d’imaginer les déplacements de leurs cavaliers. C’est vraiment un livre qui fait réfléchir ! Le premier récit est ainsi très entraînant mais le second récit, enchâssé, narre l’histoire de l’inconnu du résumé. Et ici, j’ai été conquise ! L’auteur évoque la guerre sous un autre angle : la guerre psychologique. Comment cet homme a pu résister ? Quand on lit ce livre, on est assez impressionné et je suis restée béate devant l’avancement de l’histoire. J’ai été sous tension en fait, pendant toute ma lecture et absorbée par la folie de ce personnage mystérieux. Il me reste une impression assez étrange lorsqu’on sait que ce livre a été publié en 1941, et qu’on suit la terreur et ce vers quoi c’est tourné Monsieur B, alors que l’auteur lui a prferait fuir et se tourner vers le suicide pour échapper à cette oppression psychologique. Un roman qui ne laisse pas indifférent et nombreuses sont les questions que l’on peut se poser après. Mon premier Zweig mais certainement pas mon dernier.

« On peut tout fuir, sauf sa conscience.  » Stef

Publicités

"

  1. Bonjour cher(e) prévenu(e)
    Je voulais d’abord m’excuser pour cette longue absence! Je n’ai pas fini de répondre à toutes les newsletters , mais ne vous inquiétez pas je vais le faire :) Désolé également pour l’absence de news !
    Je te préviens donc l’arrivée d’une nouvelle critique :
    – Promise : http://chilou32.skyrock.com/3082737859-PROMISE.html
    J’ai changé l’habillage de mon blog, le fond, mais aussi la présentation de mon 1er article !
    Dis-moi ce que tu en pensses !
    ————————————————————————————————————————————————–
    Si tu l’avais manqué, voici le lien de l’ancienne critique :
    – Sream test : http://chilou32.skyrock.com/3076078519-SREAM-TEST.html

    Bonne journée à toi :)
    Magik-books

    Réponse
  2. Je « raffole » tout ce qui se rapporte à la guerre. C’est vraiment un thème que j’apprécie et qui m’intéresse.
    Je pense que pour Noël, je vais t’envoyer ma list de WL et que tu vas être obligé de m’acheter tout les livres qui sont déçu par « ta faute » ! ;) <3

    Réponse
  3. *tous les livres qui sont dessus (je sais même plus écrire ^^’)

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s