Flux RSS

La part de l’autre, E.E Schmitt.

Publié le

Résumé :

8 octobre 1908 : Adolf Hitler recalé. Que se serait-il passé si l’École des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d’artiste ? Cette minute-là aurait changé le cours d’une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde…

Mon avis :

Je tiens à remercier Antonine, la webmiss du blog Kindsofbooks car grâce à elle, j’ai pu découvrir ce roman dans lequel on a droit à une véritable morale . On peut se dire encore un livre sur ce fou d’Hitler non merci et c’est la première réaction que j’ai eu en voyant la couverture. mais c’est le résumé qui m’a dissuadée tout comme l’avis d’Antonine. E.E Schmitt fait un pari osé dans son roman mais un pari gagné !
On suit deux personnages à partir d’un même événement, l’échec ou l’admission d’Hitler. Deux destins différents et deux évolutions opposées. On lit une leçon d’histoire avec une biographie romancée de la vie du didacteur mais on découvre un autre personnage Adolf H. qui lui m’a beaucoup surpris. C’est bizarre à dire ou à écrire mais on arrive à avoir  de la compassion pour ce personnage qui est très touchant. On ressent sa peine et sa tristesse tout au long du roman. En lisant ce livre, c’est assez étrange car on sait tout ce qu’a commis le vrai Hitler et je n’ai pas arrêté de me poser des tonnes de questions comme : s’ il avait été admis, il y aurait-il eu la deuxième guerre mondiale ? Au fond, on se rend compte que tout notre destin peut changer en quelques secondes. Mais plus que ça,  on se retrouve dans son roman. On prend conscience qu’il y vraiment 2 nous même : le nous et une partie cachée, et sombre. Je trouve qu’on est beaucoup remis en question et j’ai adoré ça ! Malgré un petit essoufflement au milieu du roman, ce livre contient une panoplie d’émotion et j’ai été séduite par la plume simple mais accusatrice et touchante de l’auteur. A la fin du roman se trouve le journal tenu par E.E Schmitt lors de l’écriture. Je crois que j’ai préféré le journal au roman et j’ai adoré me plonger dans la tête de l’auteur qui nous expliquait ses raisons, ses soucis et tout ce qui l’a poussé à continuer. En aucun cas un livre qui excuse Hitler au contraire, E.E Schmitt nous explique vraiment son projet et j’ai trouvé très intéressant d’avoir son avis et son analyse sur son roman. J’ai du mal à décrire les émotions et le bouleversement que l’on peut ressentir en lisant ce roman mais c’est un énorme coup de coeur que je conseille vraiment. Nous sommes totalement ébranlés par la tournure des événements et il est impossible de rester indifférent aux questions que le roman nous pose : Hitler était-il comme moi ? Alors merci Antonine ! E.E Schmitt finit son livre en parlant d’une bouteille à la mer qu’il jette en écrivant ce roman : cette bouteille, je l’ai réceptionnée et je compte la garder pour très longtemps …

Publicités

"

  1. Oh, je suis tellement ravie que ce livre t’ai plu! Claire, tu n’as pas idée! :D
    J’avais un peu d’appréhension, mais je vois que tu as beaucoup aimé!
    Ca fait peur, hein, comme bouquin :P

    Réponse
  2. J’ai l’impression qu’Eric Emmanuel Shmitt a de bonnes idées. J’ai adoré « Lorsque j’étais une oeuvre d’art ». Un roman qui met en avant pas mal de choses. Ça m’a beaucoup plu.
    Je suis vraiment dans l’idée de continuer à le découvrir et celui-ci me tente énormément! Deux personnes m’en ont déjà dis du bien.. et l’idée est faut dire, très intéressante!

    Réponse
  3. Ton avis est très touchant ! Et il me donne envie de le lire…J’avais un peu peur de la longueur vis à vis du sujet qu’il traite ! MAIS aller, je vais me lancer ;).
    bonne journée !

    Julia.

    Réponse
  4. Je suis entrain de lire ce livre. J’aime beaucoup ! Cela permet une vraie réflexion. En plus, c’est riche de connaissances historiques. Intéressant!

    Réponse
  5. echappeelitteraire

    Ce livre est dans ma PAL depuis un bout de temps, tu m’a donné envie de le ressortir ! C’est surtout son côté « pavé » qui me faisait un peu peur :)

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s