Flux RSS

L’étranger, Albert Camus

Publié le

Résumé :

«Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s’est ouverte, c’est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j’ai eue lorsque j’ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n’ai pas regardé du côté de Marie. Je n’en ai pas eu le temps parce que le président m’a dit dans une forme bizarre que j’aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français…»

Mon avis :

Un classique que je possédais depuis pas mal de temps sans avoir vraiment eu envie de le lire. Après l’avoir retrouvé, la relecture du résumé m’a cette fois ci, poussé à le commencer. On rencontre dans une première partie un homme qui devrait être en deuil après le décès de sa mère, mais j’ai rencontré un homme dénué d’émotion. Parfois agaçant par son manque d’humanité, Meursault nous semble anti-héros. Puis on suit l’évolution de ce personnage, sa rencontre avec Marie, une jolie et jeune femme, jusqu’à l’apothéose, le crime qu’il commet. Paradoxalement, c’est après ce geste violent que j’ai plus apprécié ce personnage. Ignorant ou faisant semblant de ne pas comprendre sa probable exécution, Meursault devient beaucoup plus touchant. C’est à ce moment que j’ai préféré le roman : contemplant la réalité de son existence et le procès qui ne l’attendrit pas pour autant. Ce personnage vit comme un mort. Et j’ai adoré ça. Loin des héros admirables, ce personnage présente des réflexions très justes sur sa condition. L’écriture de Camus est simple mais j’aime beaucoup son utilisation de phrases courtes qui rendent le roman encore plus percutant. La fin reste pourtant tragique mais magnifique. Un classique qui m’a beaucoup plu !

Publicités

"

  1. J’ai ce classique dans ma bibliothèque depuis…pfiou…quelques années :D. Comme toi j’ai du mal à me lancer, mais ton avis me donne vraiment très envie !

    Réponse
  2. J’ai lu ce roman il y a longtemps. Bien trop longtemps. Je crois que je vais le relire. J’ai envie de redécouvrir l’anti-héros dont tu parles. Et de découvrir la mort à travers la vie.

    « Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. » La première phrase. La seule que j’ai retenu…

    Réponse
  3. Je mis met dès que possible !
    Un grand classique ! J’ai du boulot pour ma rentré en Première Litteraire ! ^^
    Bises et encore merci pour tes commentaires sur mon blog ça lui a redonnais vie ! ^^

    Réponse
  4. Je l’avais commencé il y a quelques années… Je ne sais pas pourquoi j’avais tout bonnement stoper ma lecture ! Il faut vraiment que je le lire pourtant !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s