Flux RSS

Toi contre moi, Jenny Downham

Publié le
Résumé :

La sœur de Mikey accuse un garçon de l’avoir agressée lors d’une soirée bien arrosée. D’après elle, ce garçon est le frère de Ellie, qui ne peut pas croire son frère capable d’une telle chose. Alors que Mikey veut venger sa sœur et Ellie disculper son frère, les deux se rencontrent, et les choses ne se passent pas exactement comme prévu… Ils tombent amoureux l’un de l’autre malgré la haine que se vouent maintenant les deux familles. Ensemble, ils vont devoir être forts et choisir leur camp… mais ils devront surtout découvrir ce qui s’est réellement passé.

Mon avis :

Quand j’ai su que Jenny Downham avait écrit un autre roman avant (?) Je veux vivre, j’ai sauté sur l’occasion ayant encore en mémoire l’énorme coup de coeur pour Je veux vivre. Ici, Ellie & Mikey auraient pu vivre une histoire d’amour simple si seulement, la soeur de Mikey n’avait pas accusé d’agression sexuelle le frère d’Ellie.

Je dois avouer que ma première pensée fut : comment vais-je me retrouver dans ce méli-mélo de personnage ! Mais finalement on passe outre puisque une fois rentrée dans le détail, les personnages ne se confondent pas et peuvent être apprécié à leurs juste valeur. Ellie est assez originale et possède un caractère bien trempé qui m’a beaucoup plu et amusé ! Puis j’ai aimé le coté protecteur de Mickey qui se sacrifierait pour sauver ses proches.

L’histoire se base sur l’enquête et la procédure qui opposent ces deux familles. On a deux versions : lorsque la narration suit Mickey, j’ai vraiment cru en la culpabilité de Tom, le frère d’Ellie. Quand on lit le quotidien d’Ellie, c’est l’inverse et j’ai cru aux mensonges de Karynn, la soeur de Mickey. Je voulais croire les deux versions. Alors forcement quand elles se rencontrent, ça explose. Et finalement, l’enquête passe au second plan mais nous envoie des piqûres de rappel de temps en temps afin de nous dire que cet amour est voué à l’échec. Pourtant, dans cette histoire fusionnel et attractive, je suis restée dans le doute, avide de savoir la vérité et qui mentait à sa famille.

J’ai eu des frissons lors de la lecture et j’ai été ravie de retrouver l’écriture de Jenny Downham qui sait parler de choses graves et dures telles que le cancer dans Je veux vivre ou le viol dans Toi contre moi. L’atmosphère est pesante mais l’alchimie des personnages qui naît de la plume de l’auteur fait défiler un panel de sentiments. Entre compassion, colère tout y passe et je ne peux que conseiller ce roman qui est un vrai coup de coeur ! Je veux vivre et toi contre moi, deux romans qui nous changent et qui ne s’oublient pas.

 

Publicités

"

  1. Je dois bien admettre que je n’ai pas beaucoup aimé « je veux vivre ». J’avais complètement détesté le personnage principal que je trouvais trop jeune, trop immature, trop stupide (je suis sévère… Je sais. Mais quand on se sait condamnée, on espère quand même plus de la vie, non ?). Du coup, on ne peut pas dire que ce roman me tentait… Mais je n’avais, avant ce soir, jamais lu la quatrième de couverture qui me tente absolument ! Peut-être que le thème du viol me plaît davantage. Il est pour toi un vrai coup de coeur… Je vais donc le mettre en hypothétique lecture.

    Réponse
  2. Il me fait très, très envie également. Surtout depuis sa sortie en poche, un prix donc nettement plus sympa…

    Réponse
  3. Je suis d’accord avec toi, l’auteure choisit des thèmes forts et durs qui sont très intéressants. N’ayant encore lu aucun de ses deux livres, je pense qu’il faut y remédier. Les deux m’attirent beaucoup et sont certainement à lire. Quant à savoir par lequel commencer, je pense jouer sur le hasard…!

    Réponse
  4. Ce n’est pas le genre de livre vers lequel j’irais spontanément, mais je me dis, pourquoi pas. Il a l’air de t’avoir vraiment touché !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s