Flux RSS

La petite fille de Mr Linh, Philippe Claudel

Résumé :

« C’est un vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul à savoir qu’il s’appelle ainsi car tous ceux qui le savaient sont morts autour de lui. »
Il n’a pu emporter avec lui, outre la petite fille de six semaines, que quelques vêtements usagés, une photographie que la lumière du soleil a presque entièrement effacée et un sac de toile dans lequel il a glissé une poignée de terre. Les parents de l’enfant étaient les enfants de Monsieur Linh, morts dans la guerre qui fait rage depuis des années dans son pays. Le voyage dure longtemps. Le pays où il arrive est étrange et étranger. Pour celui à qui la mort à tout pris, qui n’est plus rien, qui se trouve à des milliers de kilomètres d’un village qui n’existe plus, seule compte la survie de l’enfant. Un jour où il consent à vaincre ses réticences et à sortir du dortoir pour réfugiés où il a été placé, il fait la rencontre de Monsieur Bark, un homme aux mains de géant avec qui il noue une solide amitié. Malgré la barrière de la langue, leurs rencontres quotidiennes sont pour le vieil homme comme un retour à la liberté. Jusqu’au moment où il est rattrapé par la réalité…

Mon avis :

Quel dommage que ce roman soit aussi court ! L’histoire est très simple et tout est mis en place dès le résumé. Mais en une centaine de pages, Philippe Claudel arrive à nous a émouvoir et à nous toucher avec une écriture aussi subtile et poétique que simple.

Mr Linh est le seul narrateur. Et l’histoire se base uniquement sur ces gestes, réactions et surtout ses pensées. Un personnage touchant dès les premières lignes de part son contexte : l’exil pour fuir son pays qui est en guerre et pays où ses enfants, femmes et amis sont morts. C’est un personnage très triste et l’histoire est ainsi très « pessimiste ». Il le dit clairement  » sa seule raison de continuer de se battre est sa petite fille qu’il a sauvé des horreurs de la guerre ».

Que demande de plus ? Une intrigue qui n’en est pas une, les mots poétiques glissent et défilent devant nos yeux à mesure que les pages se tournent et un personnage qui, en s’occupant comme il peut de sa petite fille, nous bouleverse. Mais ce n’est pas tout, car ce roman est également une très grande histoire d’amitié entre deux hommes qui ne peuvent même pas dialoguer. C’est vraiment touchant de voir cette amitié se former entre Mr Bark et Mr Linh.

Je conclurais en vous conseillant ce roman extraordinaire qui malgré son nombre de pages se révèle extrêmement puissant et inoubliable. J’en avais surtout entendu parler pour sa chute et en effet, tout est si bien mené au long de l’histoire que j’ai été bouleversée et stupéfaite de la fin mais pour ça, il faudra le lire pour la connaître ! 162 pages poétiques de bonheur !

Publicités

"

  1. On m’avait malheureusement raconté la fin avant de lire le livre, donc je n’ai pas eu cette surprise. Mais l’écriture est sublime…:)

    Réponse
  2. Je garde un souvenir ému de ce petit roman … La fin, bien sûr, m’a surprise, mais m’a aussi bouleversée. Le tout dans un enrobage très poétique. Une pépite :).

    Réponse
  3. Excellent roman, très touchant, très poétique. Monsieur Linh est un personnage vraiment attachant qui m’a énormément fait de peine… Quand je dis énormément c’est énormément ^^ La fin m’a surprise, on s’y attend pas du tout ! Mais c’est vrai que ce livre est court mais j’ai trouvé ces 162 pages suffisantes en fin de compte..

    Réponse
  4. Et bien… Dire que ce livre est dans ma PAL depuis plus d’une année ! Ta chronique me rappelle, en me donnant très envie, qu’il serrait temps de l’en sortir !
    Ton aommentaire sur la chute m’intrigue énormément !

    P.S.: Hello Claire ! Oui oui, je suis bien de retour =D Avec un nouveau blog ! (Je vois que mon encien blog est toujours dans tes liens XD « Farandole de mots »). Malheureusement le billet que j’avais écris sur notre lecture commune (Jeane Eyre !) n’y figure pas… Je pensais l’avoir enregistré sur Word, mais non ! Et il a été supprimé en même temps que je blog… Mais comme j’ai téllement aimé ce livre, je le lirais un jour en VO et si j’ai encore un blog à ce moment ^^, je mettrai un lien vers ta chronique, en souvenir de notre LC !

    Réponse
    • Oh mince, c’es dommage ça ! J’aimais beaucoup ta chronique tout comme j’avais énormément apprécié cette LC ! ♥
      En tout cas, concernant La petite fille de Mr Linh, je ne peux que te le conseiller ! C’est une merveille !

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :