Flux RSS

Archives de Catégorie: Chroniques

Swap Jane Austen

Sans titre 1Alors j’ai reçu :

– 3 romans : Raison et sentiments, Persuasion et La confusion des sentiments de Stefan Zweig.

– Des roses de bains, une boîte et une tasse sublime !

– Un DVD  » Jane » que j’ai hâte de voir.

– 2 marques pages

– Des biscuits anglais.

Merci beaucoup à Dragomir pour l’organisation et à Princsilly pour ce colis !

 

Publicités

Chaque soir à 11 heures, Malika Ferdjoukh

chaquesoirRésumé :

Willa Ayre s’est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des petits chats caustiques mais frileux.
Iago, lui, attire tous les regards. Il est le garçon dont rêvent toutes les filles du lycée. Dès la rentrée, Iago pose les yeux sur Willa et la choisit. Mais à une fête, Willa rencontre le bizarre et ténébreux Edern. Dès lors, sa vie prend une tournure étrange. De la grande maison obscure cachée au fond de l’impasse, la jeune fille doit découvrir les secrets, sonder son coeur, et faire un choix…

Mon avis :

Un bonne surprise après le nombre de fois où j’ai eu ce roman entre les mains à me dire : je le prend ou je le prend pas ? Finalement, je suis assez surprise parce qu’aussitôt acheté il fut lu ! J’avais envie d’une lecture détente sans prise de tête et le résumé m’a attiré : Willa une fille « banale » son amoureux mais surtout une espèce d’intrigue et de mystère associé à une grande maison.

Niveau personnage, c’est là que je placerai un petit bémol. Ils ressemblent pratiquement à tous les clichés habituels du « beau gosse  » qui aime la fille banale mélangé dans ce triangle amoureux au mystérieux. Mais l’histoire est très fluide donc je ne me suis pas attardée sur leurs personnalités et caractéristiques. Un personnage sortait par contre de l’ordinaire il s’agit de Marnie la petite soeur d’Edern. Elle m’a séduite de fond en comble de part sa joie ou même ses craintes.

Lorsque j’ai commencé le roman, je ne m’attendais pas à ce type d’intrigue. Des secrets familiaux ect … . Certes, il est facile de deviner la suite des évènements et ce dès le début du roman mais j’ai beaucoup aimé de quelle façon l’auteur immisçait indice et mystère. Je dois aussi relever que ce livre est assez addictif. Même si j’ai deviné la fin, les pages se tournent et je n’avais pas du tout envie de lâcher le roman.

Je résumerai en disant que c’est une bonne lecture facile qui m’a fait passé un bon moment avec une intrigue bien amenée bien que devinable et le personnage de Marnie à faire fondre. Et avec une couverture d’une si belle couleur, il nous fallait un peu d’histoire d’amour, n’est ce pas ? Et puis j’avoue que j’ai été très intriguée par ce titre qui est très énigmatique. Alors, laissez vous tentrz et vous verrez ;)

Nos étoiles contraires, John Green

Nos étoiles contraires

Résumé :

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Mon avis :

Je finis l’année sur cet incroyable roman ! Un grand merci aux éditions Nathan pour ce joli cadeau de Noël. Dès la quatrième de couverture on est prévenu : ce roman parle de cancer mais les personnages ne sont pas là pour nous faire pleurer. J’ai de suite accroché à cette vision de la maladie.

J’ai ainsi fait la rencontre d’Hazel qui m’a immédiatement séduite. Certes, on est touché parce qu’elle est malade mais l’auteur fait en sorte qu’on apprécie le personnage pour sa personnalité et non pas « juste » parce qu’elle souffre.  Je suis restée au long du roman en admiration devant son courage et sa force. Elle n’a pas cessé de lutter contre sa maladie même lorsqu’elle se sentait au bord du gouffre. J’étais pour ainsi dire sous le charme de ce personnage pleins de fragilités et au-dessus de tous les clichés habituels. Le second personnage Augustus est à la hauteurd’ Hazel, tout simplement adorable et incroyablement touchant. Plein d’humour, il a du charme, il sait nous toucher et nous faire craquer. A eux deux, ils m’ont mis des étoiles pleins les yeux durant ma lecture.

Et c’est en plein dans leur histoire qu’on réalise réellement l’épée de Damoclès qui tangue sur leurs têtes. L’auteur arrive à sous- entendre la peur de la mort dans une atmosphère qui reste chaleureuse et joviale. Les personnages ne s’apitoient pas sur leurs sorts et j’ai adoré qu’ils cherchent à vivre tout simplement. Ils respirent et on comprend bien que jusqu’à leurs derniers souffles ils vivront leurs vies peut importe le coût ou les conséquences sur leurs organismes.

J’ai été absorbée par leur histoire, ils m’ont fait voyager pour rencontrer un auteur qu’il admirait jusqu’à Amsterdam, voyager dans leurs chagrins comme dans leurs joies. On est définitivement lié à leurs histoires. Et évidement quand c’est le coeur qui lit, on est obligé d’être ému et de pleurer, oui encore. Mais jusqu’aux dernières lignes, j’ai été captivée, bouleversée et  surprise !

Que vous dire de plus si ce n’est lisez ce roman pour comprendre le message de vie des personnages, pour être profondément ému ou simplement pour être émerveillé devant une telle histoire. Un roman qui nous bouleverse à jamais et aussi poétique à lire absolument ! Ce roman est comme une pluie d’étoiles filantes ! Vous le commencez avec de l’espoir et vous le finissez avec des étoiles pleins les yeux, sous le choc ! Une vraie leçon de vie et un incroyable coup de coeur !

logo_nathan

Swap « Les couleurs de l’automne »

J’ai reçu mon colis tant attendu du swap organisé par Marine sur Livraddict !

Voici le contenu :

Alors j’ai reçu  :

– La Ballade de Lila K, très bien choisi !

– Jane Austen is my best friend, je ne connaissais pas du tout mais je me languis de le lire !

– Les jeudis aux parcs, bien dans l’ambiance automne !

– Un jolis petit carnet

– Des cookies mmmmmh !

– Pleins de bonbons (presque finis ^^ )

– Une paire de boucle d’oreilles.

– Une carte très jolie accompagnés de 2 marques pages sublimes !

Un grand merci à Lou Lit Là pour ce colis et à Marine pour l’organisation de ce très beau swap !

Ten, Gretchen McNeil

Résumé :

Ten teens are invited to an island for three days of parent-free partying. Unfortunately, the weather turns sour and a storm hits, leaving the party-goers stranded on the island without any way to contact the outside world. To make matters worse, it seems that someone is systematically picking off, killing the teens on the island. They need to figure out who the culprit is before they all wind up dead.

Mon avis :

Encore une lecture VO lu à cause de l’avis de Jordan, du blog Wandering World. Et encore une super lecture ! Rien que le résumé en lui même était accrocheur. 10 adolescents dans une grande maison sur une île quasi déserte et ce pendant 3 jours pour faire la fête. mais problème, la mort d’un entre eux arrive et puis finalement leurs décès s’enchaînent. Dès le départ, j’ai accroché à cette sorte de compte à rebours. Même lorsqu’on commence le roman et qu’on découvre les personnages on sent une certaine tension.

Niveau personnage, il y en a pour tout les goûts ! Meg et Minnie, les soi-disants inséparables meilleures amies, TJ, le plus beau des célibataires de leur lycée ( moyen bof le cliché ), le meilleur ami, les « potes » ect … Il n’y a pas vraiment de personnalité qui m’a marqué dans le sens où je ne me suis pas vraiment identifiée à un personnage en particulier. Je les suivais, stressais avec eux mais c’est tout.

Par contre, pour moi, le gros point fort du livre se trouve dans l’intrigue. Ils meurent tous les uns après les autres et on ne sait pas qui est l’assassin. Alors certes certaines morts sont mieux amenées que d’autres mais persiste à chaque fois la même question : qui !? Et à mesure que les pages se tournent, je me suis vraiment demandée qui pouvait être à l’origine des meurtres mais c’est extrêmement frustrant parce qu’on n’est pas plus avancé que les personnages eux mêmes. L’atmosphère est vraiment oppressante et j’adore ce sentiment de vouloir à tout prix continuer pour savoir. L’apogée fut quand il commence à tous se soupçonner parce que j’étais tellement dans l’histoire que j’établissais mes propres théories et hypothèses sur l’identité du meurtrier.

 En conclusion, j’ai vraiment aimé ce roman ! Sans personnage éblouissant mais une intrigue qui m’a littéralement captivée ! Impossible de décrocher avant d’arriver à la fin qui m’a tout aussi surprise ! Je m’étais imaginée tellement de scénarios mais celui ci pas du tout. Juste dommage qu’il soit si court. Et j’adore finir un roman complètement bouche bée ! Une lecture captivante !

Le portrait de Dorian Gray, Oscar Wilde

Résumé :

Dorian Gray, jeune dandy séducteur et mondain, a fait ce vœu insensé : garder toujours l’éclat de sa beauté, tandis que le visage peint sur la toile assumerait le fardeau de ses passions et de ses péchés. Et de fait, seul vieillit le portrait où se peint l’âme noire de Dorian qui, bien plus tard, dira au peintre : « Chacun de nous porte en soi le ciel et l’enfer. »

Mon avis :

Oscar Wilde. J’avais déjà entendu ou lu ce nom sans jamais m’être renseignée sur ses oeuvres alors quand je suis tombée sur DG, j’ai tenté l’expérience. Et je suis loin de le regretter ! Tout d’abord parce que j’adore l’époque pendant laquelle se déroule l’histoire. J’aurai adoré vivre  en ce temps. Du coup, le contexte ne pouvait que me plaire. Mais c’est à l’histoire en elle même que je dois cette magnifique lecture.

Dorian Gray est beau, jeune et le sait. Alors qu’un de ses amis peintre réalise son portrait, émerveillé par sa propre beauté il va souhaiter voir vieillir le tableau plutôt que lui. Et c’est ce qui va se passer. C’est un personnage très original, j’ai rarement lu des romans avec une personnalité semblable. Il est égoïste, indécis et si cruel. Le personnage n’est pas appréciable,  mais j’ai particulièrement aimé la façon dont l’auteur décrit sa descente aux enfers. Et il y a Lord Henry. Le tentateur. C’est lui qui va entraîner Dorian dans une sorte de machine infernale aux milieux des vices. Détestable lui aussi mais j’ai apprécié ce personnage.

Parce que, oui, DG reste peut être beau et jeune, mais dans sa tête, il est tout le contraire. Son tableau vieillit à sa place et en le cachant à l’abri des regards, DG peut vivre sa vie sans aucun obstacle. Entre débauche, perversion et cruauté, DG devient alors un monstre. Entre l’époque et cette descente aux enfers, l’atmosphère est oppressante même malsaine par moment mais c’est parfaitement amené par l’auteur !

Un style parfait ! Un classique qui se lit très facilement et qui s’est révélé très puissant. Je ne suis pas trop fantastique mais bizarrement j’ai adoré cette histoire. Lord Henry, Dorian Gray ou Basil représente le Bien ( Basil ) et le mal ( Lord Henry ), Dorian vacille d’un coté de l’autre pour finalement plonger. Bref, un excellent classique que je suis très contente d’avoir découvert. C’est une lecture commune faite avec Antonine, de Kindsofbooks ainsi qu’avec Anne-Sophie, de lesmondeslivres. Vous pouvez retrouver leurs avis ci dessous. Mais faites vous le votre, ce roman vaut la peine d’être lu !

Lesmondeslivres : http://nekoannesoworld.wordpress.com/2012/11/04/le-portrait-de-dorian-gray/
Kindsofbooks : Lien à venir.

Confusion, Cat Clarke

Résumé :

Grace, 17 ans se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce sans fenêtres, avec une table, des stylos et des feuilles vierges. Pourquoi est-elle là ? Et quel est ce beau jeune homme qui la retient prisonnière ? Elle n’en a aucune idée. Mais à mesure qu’elle couche sur papier les méandres de sa vie, Grace est frappée de plein fouet par les vagues de souvenir enfouis au plus profond d’elle-même. Il y a cet amour sans espoir qu’elle voue à Nat, et la lente dégradation de sa relation avec sa meilleure amie Sal. Mais Grace le sent, quelque chose manque encore. Quelque chose qu’elle se cache.

Mon avis :

Dès que j’en ai entendu parlé, j’ai immédiatement eu envie de le lire ! La couverture, le résumé, tout m’intriguait terriblement ! Alors lorsque je suis tombée dessus, je n’ai pas hésité et ai commencé directement cette lecture. Commencé et été aspirée par cette histoire si simple mais originale. Grace, alors qu’elle « partait » pour se donner la mort, rencontre Ethan et de fil en aiguille, elle se réveille prise au piège dans une étrange pièce blanche avec Ethan en ravisseur. Grace est complètement au début et ne comprend rien à ce qui lui arrive et nous non plus ! J’ai adoré être plongée dans le mystère dès le début !

Grace m’est de suite apparu comme un personnage attachant et touchant. En perpétuels conflits avec sa mère, souffrant encore du suicide de son père, elle ne trouve du réconfort qu’en la personne de Sal, sa meilleure amie et Nat, son petit-amie. Autant, j’ai été touchée par Grace autant j’ai haï les deux autres personnages. J’ai trouvé Sal très cruelle avec Grace et très hautaine  Nat, lui, m’a horripilé et je ne croyais pas à sa sincérité. Mais en réalité, le fait de ne pas avoir aimé ces personnages m’a permis d’apprécier encore plus celui de Grace. Vient également le personnage d’Ethan. On ne sait rien de lui, il évite les questions et j’ai apprécié cette part de mystère. On cherche à savoir qui il est, et malheureusement j’ai deviné bien avant la « révélation » qui il était.

Même si en soi, les personnages ne m’ont pas conquis, ils étaient pour une fois familier. On se reconnaît en chacun des personnages car ils leur arrivent des choses plausibles (enfin !). Concernant l’histoire, on alterne entre le présent, c’est- à-dire le quotidien de Grace dans sa « prison » ainsi que ses souvenirs qu’elle couche par écrit où prennent place Nat, Sal et Devon, frère de Nat. J’aime beaucoup lorsqu’une histoire ne cesse de faire des va-et viens dans l’histoire donc sur ce point j’ai été amplement satisfaite. Reste la fin, on m’avait prévenu que la chute était magnifique et incroyable. Du coup, j’avais mes hypothèses quant à la véritable identité d’Ethan et du coup je me suis imaginé une fin moi aussi. Mais à mesure que les dernières pages se tournent, j’ai réalisé que non, la fin était simplement celle que j’avais deviné depuis le début. Toutes mes supers hypothèses, certes pas toutes réalisables tombaient à l’eau.

En conclusion, c’est une très bonne lecture parce que je dois avouer qu’il a été difficile de poser le livre. A chaque fois, je repensais aux personnages en essayant d’imaginer la suite. Je dois également souligné le côté bouleversant de cette histoire ! Grace est vraiment un incroyable personnage mais, je garde une petite amertume en bouche parce que j’avais deviné la fin beaucoup trop tôt.

Un très bon roman que je vous recommande néanmoins !